Poupées, jeux éducatifs, camions et bandes dessinées, le père Noël des scouts a fait 77 heureux.

Cette fin de semaine, les Scouts du Montréal métropolitain ont fait vivre un camp exceptionnel qui restera dans les mémoires de 77 jeunes issus de familles défavorisées. Pour une 19e année consécutive, les enfants provenant de Verdun, Lachine, Pointe-aux-trembles, Tétreaultville, Charlemagne et Montréal-Nord ont reçu le privilège de rencontrer le père Noël, dans son « bureau de Lanaudière ». Le Camp Ville-Marie, à Entrelacs, les a accueillis en grand avec l’aide d’une quarantaine de scouts-lutins, âgés de 14 à 25 ans, qui étaient présents pour leur faire vivre la joie du temps des fêtes.

Samedi matin, ils ont pu s’amuser dans la neige, ont bricolé et chanté avec les « lutins » du père Noël. En après-midi, ils ont rencontré le père Noël en personne dans son bureau. « Je suis très content de rencontrer le père Noël et de pouvoir discuter avec lui », explique le petit Guillaume, les yeux encore tout ronds. « Ça me donne envie d’être très sage pour pouvoir le rencontrer de nouveau l’an prochain », affirme-t-il avec un immense sourire.

« Ce que j’aime dans cette activité, c’est le sérieux et la fierté des enfants lorsqu’ils rentrent dans le bureau du père Noël, ils comprennent l’importance d’être sage. Puis la lueur dans leurs yeux lorsqu’ils déballent leurs cadeaux. C’est ça la magie de Noël pour moi aussi! » raconte Mélanie Vézina, coordonnatrice du séjour plein air de Noël.

« Notre objectif est de donner une bouffée de joie à ces enfants. Je crois que nous avons réussi, conclut Claude Jean Lapointe, chef de la direction générale des Scouts du Montréal métropolitain. Nous voulions aussi montrer que les scouts sont présents dans la communauté pour aider les plus démunis et créer un monde meilleur »

Les Scouts du Montréal métropolitain songent déjà à organiser les activités de Noël 2014. « Ce sera notre 20e édition et nous avons l’intention de fêter ça en grand! », prévient M. Lapointe, en prenant bien soin de remercier tous les partenaires – ERPI, Gladius, Bayard Canada et tous les donateurs particuliers – sans qui une telle opération serait impossible.

Bon coup à partager! ❤