Ouverture du parc récréatif et sportif du Camp Ville-Marie

C’est officiel : le parc récréatif et sportif du Camp Ville-Marie est maintenant ouvert! Les nouveaux terrains de jeux, la patinoire, le gazébo et la piste d’hébertisme tout neufs ont fière allure.

C’est le maire d’Entrelacs, Sylvain Breton, qui a eu l’honneur de couper le ruban rouge, le 17 juin dernier, devant une foule rassemblée pour l’occasion. Avant même d’avoir franchi l’entrée en bois, le maire renouvelait l’appui de la municipalité d’Entrelacs : « Le conseil municipal et moi-même avons tout de suite donné notre soutien au projet! Les scouts du Montréal métropolitain offrent un apport important pour notre communauté, car ils gèrent également la plage municipale, le débarcadère et le camp de jour [du Camp Ville-Marie]. J’ai hâte de découvrir le résultat. »

À peine quelques minutes après avoir découvert le nouveau terrain de volley-ball de plage, les jeunes du groupe scout Bois-de-Boulogne, pieds nus dans le sable, entamaient une première partie!

Un peu plus loin, le terrain de soccer tout neuf a rappelé bien des souvenirs aux visiteurs : « Et dire que l’on appelait ce terrain le champ de patates! » L’ancien « champ de patates » est aujourd’hui recouvert d’une belle pelouse, de gradins et de lampadaires pour les soirées d’automne.

La journée d’ouverture proposait diverses activités de plein air aux visiteurs, histoire de leur faire découvrir les beautés de ce lieu de villégiature. Entre tir à l’arc et escalade, ils ont pu se rassembler autour d’une table à pique-nique, un hot-dog à la main.

« C’est gratifiant, quand on travaille fort sur un projet, de voir les gens présents ravis du nouvel aménagement des sentiers et de l’espace, avec des murs de pierres sèches, des haies de cèdres et des barrières de bois, qui donnent au Camp tout son charme! » explique Claude Jean Lapointe, chef de la direction générale des Scouts du Montréal métropolitain.

Soulignons que ce projet n’aurait pu être réalisé sans l’appui de la municipalité d’Entrelacs ainsi que le soutien financier de Développement économique Canada et de la Fondation scoute La Cordée.