Le scoutisme, une éducation complémentaire pour le développement des jeunes

Du 15 au 22 février 2015, c’est la semaine du scoutisme et celle de la persévérance scolaire. Qu’attendons-nous comme éducation pour nos jeunes ? L’école et la famille offrent chacun des apprentissages essentiels pour les jeunes et le scoutisme offre une forme d’éducation complémentaire, non-formelle, qui développe le savoir-être et le savoir-faire de nos jeunes.

Chez les scouts, nous leur apprenons la débrouillardise, la confiance en soi, le respect des autres. Nous leur montrons comment travailler en équipe, s’entraider et connaître leurs forces et leurs faiblesses. Nous les poussons aussi à se dépasser, à relever des défis, à surmonter des épreuves, car la vie est faite de hauts et de bas. Nous pensons que la persévérance, l’effort et l’engagement, ça s’apprend.

Notre éducation passe avant tout par le jeu, l’équipe et la nature. Nous offrons aux jeunes des possibilités pour apprendre à faire des choix, à préparer et réaliser des projets, sans oublier d’évaluer puis de fêter leurs réussites. Nous développons leurs capacités physiques, intellectuelles, affectives, spirituelles, sociales et leur caractère.

Yann Dufort a 11 ans, il est louveteau au 122e groupe scout Marie-Reine-de-la-Paix à Pierrefonds-Roxboro. Pour lui, être scout, c’est amusant, ça lui permet de faire du sport et d’améliorer sa confiance en lui. « J’aime faire des balades en forêt, courir et apprendre de nouveaux sports ou jeux d’équipes. » nous explique-t-il. Le scoutisme lui permet aussi de développer ses capacités de leader. Même s’il est dysphasique, il a su se faire élire comme député de classe et s’est présenté comme président d’école. Il est sizenier de son groupe, soit le responsable d’une petite équipe, ce qui lui permet d’aider ses amis en leur montrant des techniques et il prend son rôle très au sérieux en faisant la discipline lorsque ses amis sont bruyants. Il ajoute : « Les activités chez les louveteaux m’aident aussi en français à l’école, car je travaille mon articulation. » Il est un modèle et reçoit le respect des autres chez les scouts et à l’école.

Nous sommes reconnus depuis plus de 100 ans pour développer le sens de responsabilités, de l’autonomie et nous formons les leaders de demain. De nombreuses personnalités publiques pourraient en témoigner : des dirigeants de société, des politiciens, des artistes, des journalistes, des inventeurs et même des astronautes.

Ceci est possible grâce aux 1000 bénévoles qui s’impliquent auprès des jeunes chaque semaine dans le Grand Montréal, représentant des modèles positifs dans la vie de ces jeunes en quête de sens. Ce sont des animateurs, des gestionnaires, des étudiants, des retraités, des professionnels, des parents, des enseignants ou des passionnés. Ce sont 3500 jeunes aux Scouts du Montréal métropolitain qui profitent de cet enseignement chaque année.

Inscrivez-vous, il est encore temps!